Préalables à l’écoute des enregistrements MP3

Que vous arrive-t-il ?

Votre médecin généraliste vous a conseillé(e) de vous rapprocher de ce programme ou bien vous avez contacté le Centre de Santé Mental Erasme récemment du fait du constat fait par vous-même, par votre médecin généraliste ou par vos proches que vous « n’alliez pas bien ».
La plupart du temps cette impression de ne pas se sentir bien correspond à l’apparition de ce qu’on appelle une ou des émotions qui s’exprime à la fois dans votre corps et dans votre esprit.
Ces émotions (colères, tristesse, anxiété…) surviennent suite à une exposition à des situations particulières de votre vie telles que des décès, des ruptures sentimentales, des départs de proches, des pertes d’emplois, des relations conflictuelles (quelles soient du domaine familiale ou professionnelles)… Elles peuvent être en rapport avec des évènements de vie actuels stressant ou parfois associés à des évènements de votre passé qui restent encore douloureux (et que le stress actuel réactive).

Rq importantes :

  1. ces difficultés d’adaptation aux évènements portent le nom de « trouble de l’adaptation » ; ils sont très fréquents et représentent l’indication privilégiée des exercices qui suivent.
  2. Ils sont à différencier d’éventuels troubles de l’humeur (oscillations de votre humeur de façon marquée entre des phases de dépression et des phases d’excitation, d’agitation) ou de troubles psychotiques (troubles de la perception de la réalité, hallucinations, délires) pour lesquels les exercices qui suivent peuvent ne pas être recommandés (et en tout cas nécessite l’avis d’un professionnel).
  3. la présence d’idées noires, d’envie suicidaire ou d’antécédents de cette nature feront préférer la réalisation d’un entretien d’accueil urgent au Centre Médico Psychologique de votre secteur) et ou demander avis à votre médecin traitant avant de réaliser les exercices,
  4. Continuer l’éventuel traitement prescrit pat votre médecin généraliste, même si vous remarquiez une amélioration franche de votre état.

À quoi servent les émotions ?

L’émotion qui se manifeste dans votre organisme a une fonction tout à fait positive :

  •  elle permet de vous informer qu’une situation pose problème dans votre vie
  • elle permet également que des proches se rendent compte que vous souffrez et soient plus à même d’essayer de vous aider
  • elle représente une certaine énergie qui peut être utilisable afin, de solutionner ou de sortir la situation qui pose problème

Cela dit il arrive que cette fonction positive se voit empêcher de se réaliser quand :

  • l’intensité de l’émotion est tellement grande qu’elle vous gène voire vous empêche de réfléchir sereinement pour vous adapter au mieux à la situation
  • la résolution du problème n’est pas de votre ressort (réellement ou que vous le pensiez simplement)
  • la colère, le repli et l’impuissance ressentis, vous conduisent à vous brouiller avec tout votre entourage et ainsi à vous isoler de plus en plus

L’émotion ainsi est connue pour altérer votre perception des choses. Quand je suis triste « je vois tout en noir » et sans mon rendre compte mon attention sélectionne tout ce qui ne va pas autour de moi ; quand je suis anxieux, que j’ai peur, mon attention est hyper vigilante et je perçois beaucoup plus facilement les détails prompts à m’angoisser encore plus plutôt que ceux qui pourraient me rassurer… ; quand je suis énervé, irritable, la moindre contrariété ou paroles équivoques de mon entourage me fait perdre le contrôle de moi-même (je « pète les plombs », dis des choses dures à mes proches puis je peux culpabiliser et vais encore plus mal…)

Je peux finalement remarquer que dans la crise que je traverse actuellement si je prends du recul sur ce qui se passe (où quand j’en serai à nouveau capable) c’est comme si j’essayais de passer d’un ancien état d’équilibre de ma vie à un autre plus satisfaisant et adapté à ce que je suis devenu. Mes émotions peuvent être considérées alors comme un clignotant, un signal qui m’invite à découvrir une autre façon d’être avec moi-même, avec les autres, avec mes attentes, mes valeurs personnelles.

Il peut donc être utile d’apprendre certaines techniques qui favorisent l’émergence de ces nouvelles idées, de ces nouvelles envies, de ces nouvelles façons de voir les choses pour s’orienter vers d’autres projets, d’autres horizons. C’est là d’ailleurs l’esprit et la fonction des exercices d’hypnose qui vous sont proposés.

Enfin de programme est en lien direct avec un autre programme en ligne qui s’appelle TBPC (Thérapie Basée sur la Pleine Conscience ) qui lui s’adresse plus à la phase de rétablissement de la maladie anxieuse, dépressive. Il apporte également une aide aux problématiques de perte d’estime de soi, de dépendance affective et autres difficultés qui représentent un facteur de risque de récidive anxio-dépressive.

Qu’est-ce-que la relaxation ?

Les séances de relaxation vous permettront dans un premier temps d’apprendre à contrôler l’excès d’émotion notamment d’anxiété quand celui-ci vous déborde,
La relaxation est une méthode qui s’apprend permettant de mettre son corps dans un état de détente musculaire. La détente étant le contraire de la tension liée au stress et à la peur. Quand j’ai peur je suis tendu de partout, je respire trop vite, mon cœur bat vite et je ne parviens pas facilement à ma calmer même en me répétant que tout va bien.
En fait quand vous êtes très anxieux, une zone de votre cerveau qui gère les émotions de stress est hyper-activée et donc très peu sensible au raisonnement et à la logique habituel de réassurance. Pour éteindre ce feu intérieur, la science a montré qu’il était bien plus efficace de mettre le corps en état de détente (par la relaxation) et que dans cet état le corps détendu est capable de renseigner cette zone du cerveau hyper-activée pour lui dire à sa façon (« reste tranquille, tout est sous contrôle, aucun danger en vue »).

Comme tout apprentissage, il est préférable de pratiquer les séances au départ :

  • au calme,
  • en veillant à ne pas être dérangé
  • en évitant les moments de trop forte anxiété
  • les répéter (1 à 2 */jour) pour qu’ainsi vous ayez plus de facilité à mettre votre corps en état de calme quand vous le souhaiterez.

Le calme procuré sera propice à une réflexion plus sereine et utile dans votre vie.
L’état de relaxation sera de plus une porte d’entrée idéale pour entrer facilement en état d’hypnose.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Le processus hypnotique n’a rien de mystérieux contrairement à la croyance populaire qui s’appuie sur la médiatisation de l’hypnose de spectacle où l’hypnotiseur d’un « je le veux » vous ferait perdre tout contact avec la réalité.
En effet l’hypnose médicale consiste simplement à activer un état de conscience tout à fait naturel et que vous connaissez déjà sans le savoir : celui dans lequel vous êtes quand vous êtes captivé par un bon film ou un bon livre ; toute votre attention est attirée par ce que vous entendez, voyez, ressentez au rythme de l’action des héros de ce livre. En hypnose, le héros sera vous et vous serez guidé en toute sécurité vers ce qui vous sera utile pour vous amenez à retrouver le calme et le contrôle de votre vie.
Vous saurez comment orienter votre mental vers vos ressources, c’est-à-dire tout ce que vous avez appris, réussi, apprécié dans votre vie pour mettre ces compétences au service de la résolution de votre problème actuel et surtout pour découvrir comment accéder à l’état désiré de bien être auquel vous aspirer,

La séance d’hypnose prodigue donc des bénéfices à court terme (détente et baisse du stress, retrouver confiance en soi) mais aussi à long terme se manifestement plusieurs jours ou semaines plus tard sous la forme de nouvelles idées, intuitions, envies et décisions visant à vous rapprochez, à atteindre l’état de mieux être recherché.

Dr Robert Jeanson

Praticien Hospitalier Psychiatre EPSM Lille Métropole Robert Jeanson